16 avr. 2010

Crescendo

Crescendo, le deuxième volet de la saga, sort le 14 octobre 2010 en Grande-Bretagne et le 16 novembre aux États-unis. Nous ne savons pas grand-chose quant à la suite des aventures de Patch et Nora. Seuls un résumé apparu dernièrement sur le site officiel de Becca, une play-list un peu douteuse si on se penche sur les titres des morceaux (cf. “Breakup Song”) et la couverture laissent libre cours à notre imagination. Voici une traduction dudit résumé : Nora aurait du se douter que sa vie était loin d'être parfaite. Bien qu'elle commence tout juste à sortir avec son ange gardien, Patch (qui, notons-le, n'a rien d'angélique) et a survécu à une tentative de meurtre, sa vie reprend difficilement son cours. Patch commence à prendre ses distances avec Nora et celle-ci ignore si c'est dans son propre intérêt ou si Patch a jeté son dévolu sur sa pire ennemie, Marcie Millar. Sans oublier que Nora est hantée par des visions de son père, et son désir de découvrir ce qui s'est réellement passé cette nuit où il a quitté Portland, pour ne jamais revenir, tourne à l'obsession. Plus Nora fouille dans le mystère de la mort de son père, plus elle se demande si son ascendance Néphile a un rapport avec cette impression qu'elle semble être plus en danger que la fille moyenne. Et étant donné que Patch ne répond pas à ses questions et semble se mettre sur son chemin, elle doit trouver les réponses par elle-même. Nora, qui compte beaucoup trop sur le fait qu'elle a un ange gardien, se met en danger encore et encore. Mais peut-elle vraiment compter sur Patch ou alors lui cache t-il des secrets plus sombres qu'elle ne peut l'imaginer ? La playlist peut être écoutée ici La couverture Nora y apparaît seule, tournée vers l'orage qui éclate derrière elle, la main entrouverte vers une unique plume rouge. Elle ne semble ni effrayée ni impressionnée par cette tempête qui troublerait pourtant n'importe qui. Est-elle tournée vers son passé et/ou la bataille qui l'attend ? Il semble que oui. Il est évident que le père de Nora a disparu dans un conflit, et les découvertes de Nora engendreront forcément cette même atmosphère. Le résumé et la couverture en disent long sur le devenir de la relation entre Patch et Nora : Patch ne lui apportera pas son soutien pour qu'elle découvre ses origines, pire encore, il se mettra sur son chemin. Sans oublier que l'intérêt de Patch se focalisera ensuite sur Marcie Millar (ndlr : quelle faute de goût). La course à la réponse de Nora engendrera d'autres questions qui pourraient aussi concerner Patch (et son passé qu'il tient tant à lui cacher), ce qui expliquerait pourquoi celui-ci s'opposera à ses recherches. D'où l'unique plume. La distance, voire l'absence de Patch se feront peut-être ressentir, et Nora pourrait se retrouver seule face à ses découvertes et les dangers de son ascendance Néphile. La plume est rouge. On pense tout de suite au sang, celui qui coule dans les veines et qui sera probablement versé ; et aux origines, celles de Nora. Selon Wikipedia, le rouge est le symbole de « L'amour, la passion, le sang, l'érotisme car le rouge est la couleur du sang, des muscles, de la bouche, des lèvres, du sang versé par l'ennemi, du cœur (à la fois muscle et pompe sanguine), ainsi que du feu qui crépite, des braises. » et « du diable (dans l'Égypte ancienne Seth, le destructeur, est en rouge), la tentation, le feu, la destruction, la mort (le sang versé), la chaleur cuisante, les émotions associées (« rouge de colère », « voir rouge », l'égoïsme, la haine, l'amour infernal). » Nora y apparaît aussi plus féminine, plus mature, plus indépendante que celle décrite dans Hush, Hush. Elle porte une robe au décolleté légèrement entrouvert sur sa poitrine, ses jambes (rappelons-le, un des points fort de son physique) sont découvertes et ses cheveux lâchés et indisciplinés : les atouts de la Nora de cette couverture sont mis en avant. Comment Patch, qui voue un culte aux jambes, aux cheveux et aux yeux de Nora, pourrait-il se désintéresser d'elle (et surtout au profit de Marcie) ? La relation entre les deux pourrait être « crescendo » jusqu'au moment où Nora décidera de fouiller dans le passé de son père, et par conséquent dans celui de Patch. D'où la plume rouge et le symbole de l'amour, la passion et l'érotisme. Par ailleurs, dans Hush, Hush, Patch lui avait promis de tout lui dire, avait dit à Nora qu'elle pouvait lui poser toutes les questions qu'elle voulait. Est-il aussi honnête qu'il prétend l'être ? « Mais peut-elle vraiment compter sur Patch ou alors lui cache t-il des secrets plus sombres qu'elle ne peut l'imaginer ? ». Cette volonté qu'a Patch de cacher son passé et celui du père de Nora est plus que suspicieuse. Patch serait-il impliqué dans la disparition du père de Nora ? Ceci expliquerait pas mal de choses. Nora ne pourrait probablement pas le pardonner à Patch. D'où son refus de répondre à ses questions. Crescendo répondra donc à beaucoup de questions. Celles autour du passé de Nora, de celui de Patch et de l'avenir de leur relation. Et aussi à celle que nous nous posons toutes (et tous ?) : quel est le véritable nom de Patch ?

14 avr. 2010

Hush, Hush dans le monde

Hush, Hush est disponible en VO dans les 30 pays suivants : Grande-Bretagne, Allemagne, France, Brésil, Taiwan, Vietnam, Indonésie, Japon, Corée, Pays-Bas, Thaïlande, Pologne, Danemark, Suède, Italie, Espagne, Portugal, Catalogne (Espagne), Hongrie, Russie, Turquie, République Tchèque, Slovaquie, Macédoine, Bulgarie, Chine, Estonie, Israël, Lituanie, Grèce, and Roumanie. Certains pays ont d'ores et déjà leur traduction, notamment la France, la Pologne, l'Italie et l'Allemagne.
Hush, Hush in English

Szeptem

Il Bacio dell Angelo Caduto

Drift
C'est vraiment dommage que les Allemands aient utilisé une autre photo que celle de James Porto qui est absolument magnifique.

Hush, Hush aux éditions MsK

Hush, Hush débarque aujourd'hui dans nos librairies, édité par Le Masque (dans la collection MsK), qui a bien pressenti le succès prometteur de la saga de Becca Fitzpatrick. Résumé de l'éditeur "Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire après la mort violente de son père quelques mois plus tôt. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch, qui vient d’arriver en ville. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais la vie de Nora est déjà bien trop remplie. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi se retrouve-t-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Alors que les deux adolescents se rapprochent, Nora prend peur. Un inconnu masqué attaque sa voiture, sa chambre est fouillée ; mise à sac. Sans le savoir, Nora est devenue l’objet de la guerre qui agite les anges déchus et les Nephilim. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale." Premières critiques "Les scènes entre les deux protagonistes sont chargées d'une grande intensité émotionnelle, quasi-sensuelle, si bien que l'on a envie de gifler Nora quand elle se conduit bêtement", Onirik "Malgré les écueils de l'histoire, Patch et sa relation avec Nora m'ont énormément plu et j'ai hâte de lire la suite", Le Monde de Francesca Mon avis Par où commencer ? Hush, Hush a provoqué chez moi un coup de foudre plus puissant que celui que j'ai eu pour Twilight deux ans plus tôt. J'ai découvert le roman en anglais en janvier dernier et l'ai dévoré en deux soirées - en pleine période d'examens. Nora Grey, c'est l'héroïne type des YA - belle, douée, solitaire et attirée par l'autre à en perdre la raison - un reproche qui reviendra d'ailleurs souvent dans les critiques. Mais le charme des personnages secondaires nous fait rapidement oublier le ridicule de son comportement par certains moments : Patch et Vee Sky, la meilleure amie de Nora. Patch est totalement différent des bellâtres qu'on nous sert depuis quelques années au rayon YA. C'est le méchant dompté par ses sentiments aussi hasardeux que puissants. Sombre, insolent, séduisant, nonchalant, doté d'un stock inépuisable de remarques grivoises et d'un passé tellement noir qu'il est terrorisé à l'idée que Nora n'en découvre la moindre bribe d'information. Sa façon d'aborder, ou plutôt d'accoster Nora est séduisante et hilarante et pour celles qui se retrouveront dans certaines facettes du caractère de Nora, il sera facile de ressentir sa gêne et son indignation avant de rougir de plaisir et de sentir son estomac “faire un numéro de claquettes”. N'oublions pas Vee, stéréotype de la lycéenne Américaine superficielle qui voue un culte aux garçons, à sa trousse à maquillage et aux méthodes de régime dernier cri. Ses remarques, piquantes et brillantes la rendent forte, crédible et attachante, le tout nous faisant oublier son image agaçante. Concernant l'intrigue, certains n'auront rien à redire, d'autres la trouveront longue et alourdie de certains points inutiles. Pour ma part, j'aurais aimé qu'elle soit plus axée sur Patch et Nora, mais si ça avait été le cas, qu'en aurait-il été de l'explication de l'histoire des Néphilim ? Le passé de Patch aurait-il pu être aussi compréhensible ? De même, le côté imprévisible de Patch et ses difficultés à tirer un trait sur son passé malgré son amour pour Nora ouvrent de nombreuses perspectives pour la suite de l'histoire. Pour conclure, Hush, Hush est le premier opus d'une saga à l'avenir prometteur, espérons juste que Becca Fitpzatrick, qui a toutes les clés en main pour en faire une série mémorable, continue dans sa lancée et n'hésite pas à nous surprendre.
 

Disclaimer

Première source française et officielle sur la Saga des Anges Déchus par Becca Fitzpatrick. Je n'ai aucun contact avec Patch ni Nora, si ce n'est le lien indirect via Becca Fitzpatrick. Ce blog a été créé et est administré par une fan pour les fans. Toutes les images sont la propriété de leur créateur. Les textes et traductions (sauf ceux cités) m'appartiennent et sont protégés par la licence Creative Commons 2.0.

Visites

~ HushHushFrance.blogspot.com | Nora ♥ Jev Copyright © 2009 WoodMag is Designed by Ipietoon for Free Blogger Template